Bienvenue

Ce site Internet est une vitrine offerte par le Collectif Paradoxes aux chercheurs, étudiants, praticiens et gestionnaires qui travaillent sur le thème de la transition à la vie adulte des jeunes vulnérables ou avec des jeunes qui éprouvent des difficultés, notamment sur les plans identitaires, relationnels, résidentiels ou socioprofessionnels, au moment de leur passage vers la vie adulte. Nous y diffusons tous les travaux et événements concernant la transition à la vie adulte des jeunes vulnérables pertinents portés à notre connaissance.

 

À l'origine, il a été conçu pour partager l'événement Paradoxes-Colloque sur la transition à la vie adulte qui s'est tenu à Québec les 26 et 27 novembre 2015, au Cercle-Lab vivant, et la programmation d'activités sur la transition à la vie adulte qui en a découlé. 

Vous y ferez certainement de belles découvertes ! Bonne navigation...

Le Collectif Paradoxes

Montage_Tele_1080p.png

Une des retombées du dernier événement Paradoxes :

un dossier Qualaxia (réseau de chercheurs, 

 décideurs, gestionnaires et cliniciens qui

s'intéressent à la santé mentale), alimenté

en continu et intitulé :

« Divers éclairages sur la santé mentale des jeunes

de la diversité » !

1/1

NOUVELLES

L'infolettre de MAI 2021 a été diffusée ! Pour la consulter, cliquez ici. Vous y trouverez les plus récentes nouvelles, publications et activités sur les jeunes en transition à la vie adulte portées à notre connaissance !

Après avoir entendu une foule d'experts et lu de nombreux mémoires et documents officiels, la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (Commission Laurent) a rendu public son rapport d'enquête tant attendu au Québec sur les services offerts aux jeunes et aux familles en difficulté. Plusieurs recommandations formulées dans ce rapport concernent les jeunes en transition à la vie adulte suivis par la DPJ (chapitre 8). À lire ! Visionnez aussi la conférence de presse donnée par Mme Régine Laurent lors du dépôt de ce rapport, le 3 mai.

Le Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles (CRUJEF) du CIUSSS de la Capitale-Nationale a organisé tout le mois d'avril, sous une forme entièrement virtuelle et gratuite, une programmation d’activités et d’animations scientifiques intitulée « Maltraitance et enjeux de protection ».  La thématique de cet événement s’inscrit dans la foulée des travaux de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, communément appelée Commission Laurent du nom de sa présidente Mme Régine Laurent, et des premières recommandACTIONS qui en ont découlé. Certaines activités et animations ont porté sur les adolescents en difficulté. Le second épisode du balado DÉFIS (Dialogues sur l'Enfance, la Famille et l'Intervention Sociale) du CRUJEF, entre autres, qui traite de travaux liés à l'offre de service en réadaptation et du phénomène des fugues. Pour tout savoir sur ce mois scientifique, cliquez ici. 

Le Gouvernement du Québec a annoncé récemment son nouveau plan sur la santé mentale des étudiants qui sera mis en œuvre dès la rentrée, l’automne prochain, au moment où les universitaires et les cégépiens devraient passer environ 60% de leur temps de cours sur les campus. Québec allouera alors 60 millions de dollars sur cinq ans pour l'embauche de personnel et l'élaboration d'outils et de programmes en santé mentale destinés aux étudiants, très nombreux à vivre de la détresse psychologique depuis le début de la pandémie - voir à ce sujet, entre autres, les récentes données de l'étude MAVIPAN les concernant.

En collaboration avec plusieurs milieux jeunesse de la région de Québec, le CIUSSS de la Capitale-Nationale travaille depuis peu à l'implantation d'une nouvelle offre de service intégrée en santé globale (santé physique, mentale, sexuelle, problèmes de dépendance, d’adaptation, d'intégration sociale ou professionnelle) pour les jeunes de 12 à 25 ans. La chargée de projet, Linda Fournier, cherche des jeunes de la région de Québec pour former le comité de jeunes de cette Aire ouverte. Passez le mot à vos jeunes ! Début des travaux prévus pour la fin mai. Pour plus d'informations : aire-ouverte.ciusscn@ssss.gouv.qc.ca.

Du 17 au 21 mai se tiendra une école d'été virtuelle gratuite sur les jeunes LGBTQ+ ayant pour thème « Des compétences relationnelles pour contrer l'intimidation ». Cet événement est organisé par le CRUJeF du CIUSSS de la Capitale-Nationale, la Fondation Jasmin Roy/Sophie Desmarais, l’Université Laval et le Gris-Québec, sous le patronage de la Commission canadienne pour l’UNESCO. Au programme : 16 présentations rassemblant plus d'une vingtaine de conférenciers du Québec, de la France et de la Suisse. Cliquez ici pour consulter la programmation et vous inscrire !

Les 13-20 et 27 mai aura lieu la toute première édition d'une école d'été sur la jeunesse organisée par Caroline Cellard, titulaire de la Chaire Richelieu de recherche sur la jeunesse, l'enfance et la famille, aussi membre du CRUJEF et professeure à l'Université Laval. Cette université d'été abordera les concepts de rétablissement et de santé mentale chez les ados et jeunes adultes. Les objectifs visés sont de fournir des outils concrets aux professionnels et futurs professionnels en santé mentale. Pour vous inscrire, c'est ici

L'organisme communautaire Le Piolet, connu pour son resto-école, son local communautaire et son service d'hébergement temporaire pour les jeunes en difficulté à Loretteville, dans la région de Québec, ouvrira un nouveau centre d'hébergement de 30 logements pour les jeunes de 18 à 34 ans en situation de vulnérabilité. Ce nouveau centre sera situé à Vanier, dans la région de Québec également. L'ouverture est prévue pour novembre. À suivre !

Du 29 octobre au 2 novembre 2020, une quinzaine de chercheurs ont présenté dans le cadre du Colloque international sur le rôle des intervenants dans l’abandon des carrières criminelles. Ce colloque est public pour une période de deux ans. Plusieurs conférences sur le désistement assisté des adolescents et jeunes adultes sont donc disponibles en ligne, dont une conférence de Catherine Arseneault, professeure à l'Université de Montréal, Isabelle F. Dufour, professeure à l'Université Laval et Natacha Brunelle, professeure à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Cette dernière a pour titre « Point de vue des jeunes (16-35 ans) sur les interventions sociopénales facilitant leur réinsertion sociale » (bloc 2 des conférences). Cliquez ici pour accéder à ces conférences en ligne

Le confinement fait ressortir à grands traits les difficultés vécues par les personnes en situation d'itinérance : impossibilité de se réfugier sous un toit quelque part en solitaire pour se protéger et respecter les règles sanitaires, problèmes de toxicomanie et de santé mentale exacerbés dans un contexte de crise des surdoses et d'anxiété ambiante croissante, difficultés financières augmentées faute de passants ou d'argent comptant disponible pour la quête, etc. Plusieurs organismes dénoncent également l'impact du couvre-feu sur ces personnes. Le gouvernement fédéral a annoncé dans un communiqué un investissement de 40 millions$ pour les organismes œuvrant auprès des personnes itinérantes, dont les jeunes de la rue. La Maison Dauphine a fait savoir de son côté qu'elle ouvrira un refuge l'été prochain pour les jeunes de la basse-ville de Québec. Les lieux d'hébergement sont toutefois en nombre insuffisants, parfois fermés pour cause d'éclosion de COVID-19 et ne conviennent pas toujours au profil des personnes sans domicile. À lire dans : La Presse, Le Devoir et Le Soleil. De même que le mémoire des Auberges du cœur portant sur la santé mentale des jeunes en situation d'itinérance ou à risque de l'être, publié en février 2021. 

Deux articles publiés au cours des derniers mois réitèrent l'importance de se préoccuper de la détresse vécue par les jeunes adultes en temps de pandémie. Le premier est signé Georgia Vrakas et Julie Marcotte, toutes deux professeures au Département de psychoéducation de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Campus de Québec. Et le second portant sur le vécu des étudiants universitaires dans ce contexte particulier est signé Christiane Bergeron-Leclerc, Ariane Blackburn et Danielle Maltais de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Dans le contexte de pandémie actuel, Boscoville vous invite à découvrir le programme BLUES, une intervention probante visant à prévenir ou réduire les problèmes de dépression chez les adolescents. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce programme et le déployer dans vos milieux.

Le mercredi 7 octobre, à 11h45, le Réseau Avant de Craquer a procédé au lancement virtuel du guide jeunesse « Quand ton parent a un trouble mental - Conseils et témoignages » avec les auteures Aude Villatte et Geneviève Piché, toutes deux chercheuses au Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles (CRUJeF) et professeures à l'Université du Québec en Outaouais. Une jeune qui a collaboré au projet était aussi présente. Cliquez ici pour vous procurer ce guide !

Vous souhaitez partager vos réalisations dans nos infolettres et sur ce site ?

Écrivez à : annie.vaillancourt.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca

 

Dernières mises à jour : le 4 mai 2021

Suivez-nous !

  • Wix Facebook page
  • Youtube