Bienvenue

Ce site Internet est une vitrine offerte par le Collectif Paradoxes aux chercheurs, étudiants, praticiens et gestionnaires qui travaillent sur le thème de la transition à la vie adulte des jeunes vulnérables ou avec des jeunes qui éprouvent des difficultés, notamment sur les plans identitaires, relationnels, résidentiels ou socioprofessionnels, au moment de leur passage vers la vie adulte. Nous y diffusons tous les travaux et événements concernant la transition à la vie adulte des jeunes vulnérables pertinents portés à notre connaissance.

 

À l'origine, il a été conçu pour partager l'événement Paradoxes-Colloque sur la transition à la vie adulte qui s'est tenu à Québec les 26 et 27 novembre 2015, au Cercle-Lab vivant, et la programmation d'activités sur la transition à la vie adulte qui en a découlé. 

Vous y ferez certainement de belles découvertes ! Bonne navigation...

Le Collectif Paradoxes

Une des retombées du dernier événement Paradoxes :

un dossier Qualaxia (réseau de chercheurs, 

 décideurs, gestionnaires et cliniciens qui

s'intéressent à la santé mentale), alimenté

en continu et intitulé :

« Divers éclairages sur la santé mentale des jeunes

de la diversité » !

1/1

NOUVELLES

L'infolettre de JANVIER 2021 a été diffusée ! Pour la consulter, cliquez ici. Vous y trouverez les plus récentes nouvelles, publications et activités sur les jeunes en transition à la vie adulte portées à notre connaissance !

Le confinement fait ressortir à grands traits les difficultés vécues par les personnes en situation d'itinérance : impossibilité de se réfugier sous un toit quelque part en solitaire pour se protéger et respecter les règles sanitaires, problèmes de toxicomanie et de santé mentale exacerbés dans un contexte de crise des surdoses et d'anxiété ambiante croissante, difficultés financières augmentées faute de passants ou d'argent comptant disponible pour la quête, etc. Plusieurs organismes dénoncent également l'impact du couvre-feu sur ces personnes. Le gouvernement fédéral a annoncé récemment dans un communiqué un investissement de 40 millions$ pour les organismes qui œuvrent auprès des personnes itinérantes, dont les jeunes de la rue. La Maison Dauphine a fait savoir de son côté qu'elle ouvrira un refuge l'été prochain pour les jeunes de la basse-ville de Québec. Les lieux d'hébergement sont toutefois en nombre insuffisants, parfois fermés pour cause d'éclosion de COVID-19 et ne conviennent pas toujours au profil des personnes sans domicile. À lire dans : La Presse, Le Devoir et Le Soleil.

En conférence de presse le 30 novembre dernier, les commissaires de la « Commission Laurent » ont réaffirmé l’importance d’accompagner les jeunes placés après 18 ans et recommandé de mettre en place une Direction nationale de la protection de la jeunesse. Cette recommandation fait écho à celle mise de l’avant par les membres du Comité Jeunes EDJEP (Étude sur le devenir des jeunes placés au Québec et en France) dans une lettre ouverte publiée dans La Presse le jour précédent. Avec l’appui de plus de 140 signataires, les jeunes de l'EDJEP ont sollicité le gouvernement afin qu’il mette en place une table interministérielle spécialisée sur la transition à la vie adulte des jeunes placés et qu'un plan d’action soit produit s'appuyant sur la parole des jeunes, des familles, des organismes communautaires, des chercheurs et des ministères.

Le comité des jeunes EDJEP a lancé une campagne de sensibilisation visant à : 1) remercier les jeunes et partenaires de l'EDJEP, 2) rendre compte des différents résultats de recherche obtenus à ce jour, 3) présenter les jeunes du comité, leurs histoires et l’ensemble des actions réalisées, 4) sensibiliser la population à la réalité des jeunes placés et 5) être entendus par l’État afin que des actions soient prises rapidement pour mieux soutenir les jeunes placés avant et après leur majorité. Cliquez ici pour visionner la vidéo promotionnelle et ici pour voir toutes les vidéos de cette campagne.

Des résultats de l'EDJEP démontrent notamment qu'une prise en charge allongée de la clientèle placée par la DPJ jusqu'à 21 ans pourrait mener à une augmentation de leur diplomation et à une diminution de leurs problèmes d'itinérance, tout en générant des économies de plus de 100 millions$ annuellement à l'État.

Alors que la pandémie nuit à la motivation de milliers d’élèves au Québec, 92 % des raccrocheurs fréquentant des écoles alternatives pour adultes - 16 ans et plus - n’auraient pas abandonné leurs études au cours du printemps dernier, malgré les nombreux défis occasionnés par la COVID-19 et le confinement. Ce résultat provient de données recueillies auprès de 21 organismes concernés. À lire !

Deux articles publiés récemment réitèrent l'importance de se préoccuper de la détresse vécue par les jeunes adultes en temps de pandémie. Le premier est signé Georgia Vrakas et Julie Marcotte, toutes deux professeures au Département de psychoéducation de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) - Campus de Québec. Et le second porte sur le vécu des étudiants universitaires dans ce contexte particulier. Il est signé Christiane Bergeron-Leclerc, Ariane Blackburn et Danielle Maltais de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

La Commission de la santé et des services sociaux (CSSS) menait depuis avril 2019 des travaux sur l’augmentation préoccupante de consommation de psychostimulants liés au TDAH chez les jeunes. Elle a remis son rapport en décembre dernier. Celui-ci conclut, entre autres, que les pratiques entourant le diagnostic du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) doivent être revues pour réduire les probabilités d’étiquetage hâtif et de faux diagnostics.

Dans le contexte de pandémie actuel, Boscoville vous invite à découvrir le programme BLUES, une intervention probante visant à prévenir ou réduire les problèmes de dépression chez les adolescents. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce programme et le déployer dans vos milieux.

Le mercredi 7 octobre, à 11h45, le Réseau Avant de Craquer a procédé au lancement virtuel du guide jeunesse « Quand ton parent a un trouble mental - Conseils et témoignages » avec les auteures Aude Villatte et Geneviève Piché, toutes deux chercheuses au Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles (CRUJeF) et professeures à l'Université du Québec en Outaouais. Une jeune qui a collaboré au projet était aussi présente. Cliquez ici pour vous procurer ce guide !

L'équipe de la Chaire Richelieu de recherche sur la jeunesse, l'enfance et la famille, dirigée par Caroline Cellard, chercheuse au Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles (CRUJEF) et au Centre de recherche CERVO du CIUSSS de la Capitale-Nationale, a lancé le troisième volet de sa trousse Cerveau (Compréhension et prévention des atteintes neuropsychologiques) à l'intention des professionnels et des jeunes adultes. Cliquez ici pour obtenir ce troisième volet de la trousse Cerveau et ici pour en savoir plus sur cette chaire, sa programmation, son équipe et ses outils...

Un nouveau milieu de vie inclusif pour les jeunes de 12 à 25 ans est né à Québec : Le Para-Chute ! Il s'agit de la maison des jeunes de Boischatel qui, après avoir constaté un manque de ressources important pour les jeunes de 18 ans et +, a amorcé un long processus de restructuration, revu son nom, sa mission et est devenue officiellement en août dernier un organisme communautaire dédié aux jeunes en transition à la vie adulte. Pour plus d'informations, visitez sa page Facebook ou écrivez à lepara-chute@videotron.ca.

Pour répondre adéquatement aux besoins des jeunes vulnérables, il est essentiel de travailler ensemble à tous les paliers  : entre différents professionnels, organismes et secteurs d'action. Une meilleure réponse aux besoins des jeunes passe aussi par leur participation aux décisions qui les concernent. Pour consulter la récente synthèse des recommandations formulées par des chercheurs, des professionnels et des jeunes dans le cadre du colloque « Réseaux d'action collective autour et avec les jeunes : comment mieux travailler ensemble ? », cliquez ici.

Vous souhaitez partager vos réalisations dans nos infolettres et sur ce site ?

Écrivez à : annie.vaillancourt.ciussscn@ssss.gouv.qc.ca


Dernières mises à jour : le 20 janvier 2021

Suivez-nous !

  • Wix Facebook page
  • Youtube